12 mai 2015

Quelle est la dernière fois où vous avez vraiment pris le temps de savourer l’aliment que vous mangiez? Loin d’être sorcier, le fait de déguster chaque bouchée peut, au-delà de la notion de plaisir, vous aider à adopter de bons comportements alimentaires et à mieux gérer votre poids.

 

Savourer avec les cinq sens 

Apprécier pleinement la saveur des aliments, ça débute par être attentif à ses cinq sens. Avez-vous déjà pris le temps de toucher, sentir ou simplement regarder vos aliments avant de les manger? Vous êtes-vous déjà demandé quelles saveurs et quels arômes ils vous procurent en bouche?

Il y a quelques années, j’ai vécu l’expérience de manger dans l’obscurité totale. J’ai été surprise de constater à quel point le fait de sentir et de toucher les aliments me permettait de les explorer, avant même de les goûter. Comme si le simple fait d’imaginer la nourriture et d’utiliser tous mes sens me permettait de profiter encore plus longtemps de chaque bouchée. Tentez l’expérience : que ce soit pour un seul aliment ou pour un repas complet, fermez vos yeux et laissez-vous simplement guider par vos autres sens. 

 

Écouter ses envies

Une étude a été réalisée auprès de femmes qui s’interdisaient de manger certains aliments ou qui avaient tendance à les catégoriser comme étant « bons » ou « mauvais » (1). Après avoir appris à explorer la nourriture avec leurs cinq sens, elles se sont plutôt mises à manger les aliments qu’elles désiraient vraiment, aux moments où elles avaient réellement faim. Ces comportements sont associés à une saine gestion du poids à long terme, entre autres car cela permet une meilleure reconnaissance de sa sensation de satiété.

 

Rechercher la satisfaction et le plaisir de manger

Dès la naissance, la nourriture est une source de réconfort, de bien-être et de sécurité pour le bébé. À l’âge adulte, manger continue de nous procurer du plaisir à plusieurs niveaux : physiologique, sensoriel, psychologique, culturel, etc.

Savourer les aliments, c’est aussi s’autoriser à profiter pleinement de ces plaisirs afin d’être amplement satisfait de ce que l’on mange.

« Oui mais, si je me permets de manger des croustilles et que c’est trop bon, je n’arriverai jamais pas à m’arrêter et je risque de voir le fond du sac! »
me direz-vous.

 

Au contraire! Plus on est conscient du plaisir que nous procure un aliment, plus on arrive à cesser de manger lorsque le plaisir diminue. C’est d’ailleurs un des signes qui nous aide à reconnaître notre sensation de satiété. Pourquoi continuer à manger, lorsqu’on sait que toute façon le plaisir sera encore au rendez-vous au prochain repas (et à tous les autres ensuite)!

 

Mieux se connaître

Déguster davantage les aliments permet de mieux se connaître en tant que mangeur. Il est possible de constater, par exemple :

  • Que l’on n’apprécie pas du tout le goût des champignons crus, mais qu’on les adore sautés dans l’huile d’olive;

  • Que c’est l’aspect croustillant que l’on aime le plus dans les croustilles;

  • Que d’une fois à l’autre, on n’a pas toujours envie de chocolat sous la même forme : on a parfois le goût d’un gâteau, d’autres fois d’une tablette ou d’un verre de lait au chocolat.

 

En étant capable de reconnaître nos goûts sans se juger, on s’ouvre à une plus grande diversité d’aliments et on choisit davantage ceux qui nous font réellement plaisir. On arrive aussi plus facilement à cesser de manger lorsque l’aliment nous procure moins de plaisir qu’au début du repas. 

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour savourer pleinement vos aliments?

 

Référence :

1. Gravel K et al. Sensory-based nutrition pilot intervention for women. J Acad Nutr Diet. 2014 Jan;114(1):99-106.

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Caroline Trudeau
Caroline Trudeau
Nutritionniste et formatrice pour ÉquiLibre

Ses expériences professionnelles en santé publique ainsi qu'en intervention individuelle et de groupe font de Caroline une professionnelle chevronnée qui vous guidera vers le développement d'une relation saine avec la nourriture. Elle pratique actuellement à la Clinique Rosemont auprès d'adultes et d'enfants ayant des comportements alimentaires difficiles ou problématiques en lien avec le poids ou l'image corporelle. 

Authentique et bienveillante, elle vous aidera à faire confiance aux signaux que votre corps vous envoie et à découvrir le plaisir de manger sans restriction ni culpabilité. Jeune maman persuadée de l'importance que les enfants développent une relation positive avec la nourriture, elle vous proposera des pistes de solution pour que vos repas en famille soient agréables et savoureux. Elle abordera aussi différents sujets en lien avec les comportements alimentaires et la préoccupation excessive à l'égard du poids et de l'apparence.

« Au-delà du contenu de votre assiette, c'est la relation que vous entretenez avec la nourriture qui m'intéresse! Je vous accompagne pour que cette relation soit saine, positive et plaisante. »
www.cliniquerosemont.ca/caroline-trudeau-nutritionniste-dietetiste

Voir son profil

Commentaires   

Sarah Lacroix - 3 Avr. 2014
Bonjour,

Je croyais que ce n'était pas une bonne idée de faire sauter des légumes dans l'huile d'olive. ça ne fait pas engraisser?
Répondre
Caroline Trudeau - 10 Avr. 2014
Bonjour,

Contrairement au mythe répandu, aucun aliment ne fait engraisser plus qu’un autre. Lorsque l’on prend du poids, c’est que l’on consomme plus d’énergie (calories) qu’on en dépense, tous aliments confondus. Le respect de nos signaux de faim et de satiété est une bonne façon de nous guider vers la quantité d’énergie dont on a réellement besoin.

Bien sûr, certains aliments sont plus caloriques que d’autres, mais tout est dans la quantité et la fréquence de consommation. Si on préfère nos légumes avec un soupçon d’huile et qu’on a plus de plaisir à les consommer ainsi, tant mieux! Rappelez-vous que plus on est conscient du plaisir que nous procure un aliment, plus on arrive à cesser de manger lorsque le plaisir diminue et à mieux respecter nos besoins.
Répondre

Ajouter un Commentaire


Votre adresse de courriel ne sera pas communiquée à des tiers ou utilisée à des fins commerciales

Code de sécurité

Rafraîchir