7 décembre 2016

La nourriture est souvent associée à des sentiments contradictoires. Elle est parfois synonyme de célébration et de plaisir, mais elle peut aussi faire vivre des inquiétudes et de la culpabilité. Par exemple, même si vous raffolez de l’arôme du gâteau au chocolat, vous pouvez vous sentir coupable après en avoir mangé en imaginant les effets sur votre poids corporel. À l’approche des célébrations de Noël, que ressentez-vous en pensant à une table garnie de dinde, de pâtés à la viande, de pain sandwich, de purée de pommes de terre, de marinades, de bûche à la crème glacée et de sucre à la crème?

 

Pourquoi se sent-on coupable de manger?

Pour plusieurs personnes, l’abondance d’aliments gras, sucrés et caloriques est une source de préoccupations et de culpabilité. À quoi pensez-vous lorsque vous vous dirigez vers la table pour vous servir? Avez-vous tendance à analyser la valeur nutritive des plats avant de faire vos choix? Si la réponse est oui, vous avez peut-être l’habitude de catégoriser les aliments comme bons ou mauvais, ce qui risque de nuire à la relation que vous avez avec la nourriture. De plus, si vous faites vos choix alimentaires en pensant à votre poids, vous pouvez être tenté de refuser certains aliments afin de ne pas grossir. Plutôt que de vous aider à faire de bons choix, ces comportements nuisent à votre bien-être et vous font vivre des émotions négatives. Plus vous tentez de contrôler votre alimentation et votre poids, plus vous risquez de vous sentir coupable en ne mangeant pas ce que vous aviez prévu.

 

Comment célébrer avec la nourriture?

Si vous avez tendance à anticiper le fait de vous retrouver devant une table garnie de nourriture, j’aimerais vous proposer une liste de cadeaux de mes meilleurs conseils pour célébrer et faire la paix avec la nourriture.

  • Donnez-vous la permission de savourer la nourriture, sans avoir à penser au nombre de calories que vous avez mangées plus tôt ou que vous devrez dépenser par la suite.

  • Si vous avez encore faim, vous avez le droit de vous servir une deuxième portion sans avoir à analyser le contenu de votre assiette ou à vous justifier.

  • Lorsque vous vous sentez rassasié, votre corps vous envoie le message que vous devriez arrêter de manger, même si vos pensées disent parfois le contraire.

  • Sentez-vous confortable de refuser de la nourriture lorsque vous vous sentez rassasié, vous n’avez pas à trop manger pour éviter de déplaire.

  • Si vous avez faim, donnez-vous la permission de manger les aliments que vous aimez et qui vous feront sentir bien, peu importe le moment de la journée.

 
 
À l'approche des festivités de Noël, ressentez-vous des préoccupations à l'égard de l'abondance et la variété de nourriture servie? Si oui, comment pouvez-vous mieux célébrer et ne pas inviter la culpabilité à votre table?

 

Référence : 

Kuijer RG, Boyce JA. Chocolate cake. Guilt or celebration? Assocations with healthy eating attitudes, perceived behavioural control, intentions and weight-loss. Appetite. 2014;74:48-54.

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Karine Gravel
Karine Gravel
Nutritionniste et docteure en nutrition

Sa formation universitaire en nutrition et ses expériences professionnelles de clinicienne, conférencière, auteure et chroniqueuse scientifique font de Karine une experte qui vous guidera vers le développement d'une relation plus saine avec la nourriture. 

Rigoureuse et créative, Karine vous aidera à considérer votre alimentation comme une expérience satisfaisante afin de vous sentir bien physiquement et psychologiquement. Sous un angle savant et ludique, elle abordera différents sujets : les comportements alimentaires, la préoccupation à l'égard du poids, les plaisirs alimentaires, le sens du goût et l'histoire des aliments.

«Se nourrir, se réunir et se faire plaisir, c'est ma recette préférée. Ces trois ingrédients doivent être assaisonnés au goût avec une quantité suffisante de sociologie et une pincée d'histoire. Ça vous tente de goûter?» | www.karinegravel.com

Voir son profil

Commentaires   

Martine hudon - 8 Déc. 2016
Quel article pertinent ...on a tellement de misère à se retrouver dans tout cela!

Merci pour ces belles réflexions .

Karine est une experte dans sa façon de nous amener et vulgariser ce langage sur La. Nutrition.
Répondre
Karine Gravel - 14 Déc. 2016
Je vous remercie Madame Hudon pour vos bons mots. J'espère que mes conseils vous seront profitables pour célébrer et faire la paix avec la nourriture!
Répondre

Ajouter un Commentaire


Votre adresse de courriel ne sera pas communiquée à des tiers ou utilisée à des fins commerciales

Code de sécurité

Rafraîchir