Par Service de contenu Les Affaires
10 avril 2018

Le moment est venu de voter pour l’une des cinq entreprises finalistes au Prix IMAGE/in 2018, par lequel l’organisme ÉquiLibre félicite chaque année les entreprises d’ici qui font la promotion de la diversité corporelle.

Au Québec, 1 fillette de neuf ans sur 3 a déjà tenté de perdre du poids, et 49 % des adolescents se disent insatisfaits de leur corps. Cette insatisfaction perdure à l’âge adulte : 73 % des Québécoises souhaitent maigrir, et 25 % des Québécois sont insatisfaits de leur apparence.

Ces données préoccupent l’organisme ÉquiLibre, qui aide depuis plus de 25 ans les Québécois à développer une image corporelle positive. « Nous sommes la référence sur la question de l’image corporelle au Québec. Nos programmes et outils d’intervention ainsi que nos campagnes sociétales encouragent l’ensemble de la population à développer une image corporelle positive et de saines habitudes de vie. » dit Stéphanie Taillon, directrice générale par intérim d’ÉquiLibre.

 

Le Prix IMAGE/in : sensibiliser et féliciter les entreprises d'ici

Les critères irréalistes de beauté qui dominent dans la mode, la publicité et les médias sont l’une des causes de cette insatisfaction quasi généralisée à l’égard du corps.

Certaines entreprises dans ces domaines se démarquent cependant par leurs initiatives en faveur d’une représentation saine et diversifiée du corps. C’est pour souligner leur travail qu’ÉquiLibre a créé en 2011 le Prix IMAGE/in. L’organisme souhaite ainsi inspirer d’autres entreprises à emboîter le pas afin de faire évoluer les normes sociales associées au corps.

 

Donner la parole aux jeunes

Parce que la volonté de se conformer à un idéal de beauté inatteignable se manifeste dès l’enfance, mais aussi pour que les jeunes prennent conscience de leur propre influence sur l’industrie de l’image, le Prix IMAGE/in accorde une place de choix aux jeunes.

Chaque automne, les jeunes Québécois et les adultes de leur entourage sont donc invités à soumettre au Prix IMAGE/in les candidatures d’entreprises d’ici qui ont adopté des pratiques valorisant la diversité corporelle. Ces entreprises peuvent aussi poser leur propre candidature au Prix IMAGE/in.

Un jury composé de sept adolescents et de six représentants de l’industrie de l’image sélectionne cinq finalistes, parmi lesquels la population est ensuite invitée à voter.

 

Les finalistes 2018

Cette année, les finalistes du Prix IMAGE/in sont :

  • Blogue Mamanbooh, pour sa campagne Les 30 couleurs de la diversité corporelle qui vise à sensibiliser la population aux différences ainsi qu’à les démystifier.
  • Blogue Plan B du Voir, rédigé par Mickaël Bergeron, pour ses réflexions et ses opinions pertinentes sur des enjeux sociaux tels que la grossophobie et la diversité corporelle.
  • Mimi & August, pour son approche Détruire les complexes. S’assumer, s’aimer et s’amuser., qui consiste à présenter les maillots de bain portés par des femmes au naturel, jeunes et moins jeunes, de tous les gabarits et de toutes les couleurs.
  • Vêtements Mandala, pour sa mission de vouloir permettre aux femmes de s’épanouir, d’accepter et d’aimer leur corps grâce à des vêtements qui les mettent en valeur.
  • VRAK, pour l’article #BodyPositive : 7 raisons d’apprendre à aimer son corps ainsi qu’un segment de l’émission Code F. portant sur la diversité corporelle. 

À vous de vous prononcer!

Le finaliste ayant récolté le plus de votes de la part du public sera consacré le Grand gagnant du Prix IMAGE/in 2018 lors d’un gala qui aura lieu en mai. L’événement sera aussi l’occasion de remettre la mention le Choix des jeunes (soit le finaliste ayant reçu le plus de votes de la part des moins de 18 ans) et le Coup de cœur du jury. 

« Voter pour le Prix IMAGE/in est une façon de se positionner face aux standards de beauté unique véhiculés par l’industrie de l’image qui nous influencent jour après jour et qui nous touchent tous. » conclut Stéphanie Taillon.

Jusqu’au 22 avril, rendez-vous au www.votepourleprix.ca afin de voter pour votre finaliste préféré, et invitez petits et grands autour de vous à en faire autant!

 

Références :

1.  LEDOUX M., MONGEAU L. et RIVARD M. (2002). « Poids et image corporelle », dans Enquête sociale et de santé auprès des enfants et des adolescents québécois, 1999, Québec, Institut de la statistique du Québec, chapitre 14, p. 311-344.

2. CAZALE L., PAQUETTE M.-C. et BERNÈCHE F. (2012). « Poids, apparence corporelle et actions à l’égard du poids », dans Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011, Institut de la statistique du Québec, p.132-135.

3. IPSOS REID (2008). Canadian Women’s Attitudes Towards Weight, Sondage pour le compte des Producteurs laitiers du Canada.